Pourquoi est-on plus ou moins hypnotisable ?

Santeblog relate une étude de Stanford à propos de l’hypnotisabilité et plus particulièrement des personnes peu ou pas hypnotisables. Cette étude cérébrale est basée sur des données d’IRMf et permet de comprendre certains des mécanismes sous-jacents à l’hypnotisabilité. Si les traits de personnalité ne permettent pas d’expliquer les différents niveaux d’hypnotisabilité, leur étude montre qu’une différence résiderait dans la connectivité fonctionnelle dans 2 régions du cerveau. Ces 2 régions du cerveau associées avec le contrôle de l’exécutif et de l’attention ont tendance à présenter moins d’activité chez les personnes peu hypnotisables. (05/10/12)

Lire l’article santéblog 

 

Référence : Functional Brain Basis of Hypnotizability, Arch Gen Psychiatry. 2012;69(10):1064-1072.

Institut Français d'Hypnose

Retour haut de page
Les inscriptions sont ouvertes !

Réservez dès maintenant votre place pour le colloque « Hypnose thérapeutique : l’Art et les manières » et profitez d’un tarif avantageux.