Vous êtes ici : IFH » Actualités de l'hypnose » Recherche et publications – Décembre 2011 – Janvier 2012

Recherche et publications – Décembre 2011 – Janvier 2012

International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis Vol. 60, Issue 1 – Janvier 2012

Imagerie fonctionnelle et lévitation hypnotique du bras

Résumé : « La présente étude (N=37 sujets hautement, moyennement et faiblement hypnotisables) porte sur les rapports de profondeur de l’état hypnotique et de l’activité EEG durant le soulèvement – volontaire et induit par hypnose – du bras gauche, à l’aide de la neuro-imagerie fonctionnelle sLORETA. L’état hypnotique était associé à une activité accrue des fréquences EEG rapides dans les régions antérieures et à des basses fréquences EEG dans les régions centrales-pariétales, du côté gauche exclusivement. Le soulèvement volontaire était associé à une activité rapide des fréquences dans les régions centrales-pariétales de l’hémisphère droit, et à une activité lente des fréquences dans les régions antérieures gauches. Le degré d’hypnotisabilité n’a pas eu d’effet significatif sur l’activité EEG, mais il y a eu corrélation entre la profondeur de l’état hypnotique et une augmentation des fréquences lentes dans l’hémisphère gauche et une diminution des fréquences rapides de l’activité EEG dans la région centrale. L’hypnose a eu un effet minimal sur les déclarations de profondeur de l’état hypnotique chez les sujets faiblement hypnotisables, un effet modéré chez les sujets moyennement hypnotisables et un effet important chez les sujets hautement hypnotisables. Étant donné l’absence de données relatives au bras droit, il reste à clarifier le rôle que jouent les deux hémisphères »


Référence : EEG sLORETA Functional Imaging During Hypnotic Arm Levitation and Voluntary Arm Lifting, Etzel Cardeña, Dietrich Lehmann, Pascal L. Faber, Peter Jönsson, Patricia Milz, Roberto D. Pascual-Marqui et Kieko Kochi, International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis – Vol. 60, Issue 1 – Janvier 2012


Les exigences cognitives d’une réaction hypnotique

Résumé : « Les auteurs de cette étude ont testé l’hypothèse selon laquelle la réaction hypnotique n’exige aucun effort. Ils ont comparé les réactions de participants hautement hypnotisables avec celles de participants faiblement hypnotisables (N=70) en état d’hypnose et en état d’éveil, selon un paradigme de la tâche double, en vertu duquel il leur était demandé de maintenir une cécité hypnotique durant la présentation de stimuli visuels d’intensité variable, tout en effectuant simultanément une seconde tâche. Alors que les participants hautement hypnotisables démontraient, tant en état d’hypnose qu’en état d’éveil, des niveaux comparables de conviction dans la suggestion hallucinatoire, la performance des sujets hautement hypnotisables dans la seconde tâche s’est révélée inférieure en présence du stimulus. L’accomplissement de la tâche secondaire diminuait avec l’intensification du stimulus visuel. Ces résultats contredisent la notion selon laquelle la réaction hypnotique n’exige pas de ressources cognitives, et semblent indiquer la nécessité de fournir un effort supplémentaire pour résoudre le conflit séparant la réalité de la suggestion. »


Référence : The Cognitive Demands of Hypnotic Response, Miriam Wyzenbeek, Richard A. Bryant, International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis – Vol. 60, Issue 1 – Janvier 2012


Examen du débit sanguin cérébral durant l’état hypnotique au moyen de l’échographie Doppler

Résumé : Les auteurs ont mesuré le débit cérébral de sujets en état normal d’éveil (imagerie mentale en état d’éveil calme) et en état d’hypnose. L’hypnose cause une augmentation significative de la vélocité moyenne du débit (Vm) dans l’artère cérébrale moyenne (MCA) en état d’hypnose (État II) comparativement à l’État I, présent cinq (5) minutes avant l’induction hypnotique. La Vm a diminué dans l’État III (imagination hypnotique). Après la fin de l’état d’hypnose, les valeurs de la Vm revenaient à la ligne de base. Les valeurs de l’indice de pulsatilité et de l’indice de résistivité ont indiqué des variations significatives durant la surveillance échographique entre les États I et IV (cinq (5) minutes après la fin de l’état d’hypnose). Ces deux valeurs étaient significativement plus élevées en État I qu’en État IV. Ces résultats montrent que l’état hypnotique peut moduler le débit sanguin cérébral.
Référence : Cerebral Blood Flow Evaluation During the Hypnotic State With Transcranial Doppler Sonography, Turan Uslu, Atilla Ilhan, Osman Ozcan, Dilek Turkoglu, Alevtina Ersoy, Emine Celik, International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis – Vol. 60, Issue 1 – Janvier 2012


Tout le sommaire de l’International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis Janvier 2012


Hypnose et Chirurgie de la cataracte :

Hypnosis for cataract surgery in an American Society of Anesthesiologists physical status IV patient, Kiss G, Butler J., Anaesth Intensive Care. 2011 Nov;39(6):1139-41

Hypnose et céphalées :

Hypnotic Relaxation Vs Amitriptyline for Tension-Type Headache: Let the Patient Choose Ezra Y, Gotkine M, Goldman S, Adahan HM, Ben-Hur T., Headache. 2011 Dec 21


Partager la publication

Imprimer
Dernière modification : 11 février 2013
a68e8482075b10ac0e32170b0c52af59NNNNNDo NOT follow this link or you will be banned from the site!