Vous êtes ici : IFH » Actualités de l'hypnose » Recherche et publications récentes – Avril 2011

Recherche et publications récentes – Avril 2011

>> Journal international d’Hypnose Clinique et Expérimentale

Au sommaire du numéro de Avril 2011 de l’International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis :

Recherches : Liens entre hypnotisabilité et imagerie intérieure

>> La relation entre l’hypnotisabilité, l’imagerie intérieure et l’efficacité de la programmation neurolinguistique

Abstract : « Des scores subjectifs et des variables autonomiques (rythme cardiaque, délai de conduction cutanée) ont été utilisés pour vérifier la réalité de l’expérience intérieure durant le rappel d’évènements passés émotionnellement négatifs, positifs ou neutres, chez 19 sujets hautement hypnotisables (HH) et 12 sujets faiblement hypnotisables (FH), dans le cadre de séances expérimentales hypnotiques et non hypnotiques. L’influence de l’hypnotisabilité sur l’efficacité de la technique de programmation neurolinguistique (PNL) basée sur l’imagerie mentale a également été utilisée. Les résultats ont démontré que les scores subjectifs de clarté de l’imagerie et d’intensité émotionnelle étaient significativement plus élevés chez les sujets HH que chez les sujets FH, et ce dans les deux séances. Le souvenir d’évènements passés n’était suivi d’une augmentation de l’activité autonomique que chez les sujets HH. La procédure de PNL était suivie d’une diminution de l’intensité émotionnelle négative dans les deux groupes, mais une baisse de l’activité autonomique a été observée chez les sujets HH et non chez les sujets FH. » Johanne Reynault C. Tr. (STIBC)

Référence : The Relationship Between Hypnotizability, Internal Imagery, and Efficiency of Neurolinguistic Programming
International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, Anna V. Kirenskaya; Vladimir Y. Novototsky-Vlasov; Andrey N. Chistyakov; Vyacheslav M. Zvonikov, Volume 59, Issue 2, 2011, Pages 225 – 241


>> Identification visuelle d’objets explorés haptiquement chez des sujets hautement hypnotisables et chez des sujets faiblement hypnotisables

Abstract : L’hypnotisabilité est associée à des caractéristiques particulières d’intégration sensorimotrice, d’habileté de l’imaginaire et d’une prédilection pour la modalité sensorielle de l’imagerie mentale. La reconnaissance visuelle d’objets explorés par le toucher se caractérise par une interaction de ces processus et constitue un outil valable dans l’examen de leur modulation éventuelle liée à l’hypnotisabilité. Seize sujets hautement hypnotisables (HH) et 16 sujets faiblement hypnotisables (FH) ont participé à cette étude. On a observé une haute fréquence de reconnaissance (FR) exacte chez les sujets hautement hypnotisables. On a de plus constaté une amélioration de la FR dans les deux groupes de l’étude. On a observé que, avec de la pratique, les délais de reconnaissance (DR) devenaient plus courts chez des hommes HH et chez des femmes FH. Ces résultats sont conformes à la documentation existante indiquant que les niveaux d’hypnotisabilité peuvent être associés à des modes précis d’intégration sensorielle ou d’imagerie mentale. Johanne Reynault C. Tr. (STIBC)

Référence : Visual Identification of Haptically Explored Objects in High and Low Hypnotizable Subjects, Eleonora Castellani; Giancarlo Carli; Enrica Laura Santarcangelo , International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, Volume 59, Issue 2, 2011, Pages 250 – 265

Tous les résumés de International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis Le volume Volume 59, Issue 2, 2011

>> D’autres publications récentes

>> Differential frontal-parietal phase synchrony during hypnosis as a function of hypnotic suggestibility.
DB Terhune, E Cardena, and M Lindgren, Psychophysiology, April 15, 201

>> The effects of encoding in hypnosis and post-hypnotic suggestion on academic performance.
Jacobson N, Kramer S, Tharp A, Costa S, Hawley P, Am J Clin Hypn. 2011 Apr;53(4):247-54

>> Hypnose et Phobies Dentaires

A practice-based comparison of brief cognitive behavioural treatment, two kinds of hypnosis and general anaesthesia in dental phobia.

Wannemueller A, Joehren P, Haug S, Hatting M, Elsesser K, Sartory G.
Psychother Psychosom. 2011;80(3):159-65. Epub 2011 Mar 3

 


Partager la publication

Imprimer
Dernière modification : 26 mars 2018
32e41ef8ee7c8e699f6ede4fa6dd6446XXXXXDo NOT follow this link or you will be banned from the site!