Vous êtes ici : IFH » Actualités de l'hypnose » Recherche : Les effets de l’hypnose lors des soins dentaires

Recherche : Les effets de l’hypnose lors des soins dentaires

Charlène Jugé, Stéphanie Tubert-Jeannin

La Presse Médicale, 2013 Feb 18

Résumé :

« Objectif : L’hypnose est largement utilisée en médecine et en odontologie mais de nombreux praticiens considèrent encore celle-ci comme une technique mystérieuse. Ainsi, une revue systématique a été réalisée pour évaluer les effets objectifs de l’hypnose lors des soins dentaires.

Méthodes : Une recherche bibliographique a été réalisée via PubMed entre 1981 et 2012 pour retrouver les articles rédigés en français ou en anglais rapportant les études cliniques contrôlées ayant évalué différentes approches hypnotiques. La qualité des études a été notamment appréciée en se basant sur la randomisation, l’évaluation en aveugle des critères de jugement et le taux de perdus de vue. Les effets de l’hypnose sur l’anxiété, la douleur et d’autres paramètres physiologiques ainsi que le comportement ont été évalués de façon descriptive.

Résultats : Neuf études, globalement caractérisées par une qualité méthodologique faible, ont ainsi été sélectionnées parmi les 556 références retrouvées. Il est apparu que l’utilisation de l’hypnose lors des soins dentaires a des effets positifs significatifs sur l’anxiété, la douleur, le comportement et les paramètres physiologiques du patient quand elle est comparée à l’absence de traitement. Quand l’hypnose est comparée à d’autres techniques de prise en charge psychologique comme la thérapie cognitivocomportementale (TCC), les effets sur l’anxiété et le comportement sont comparables avec un avantage pour les TCC dans deux études. L’hypnose avec un thérapeute en « live » apporte plus de bénéfices qu’un enregistrement audio avec une hypnose standardisée.

Conclusion : Cette revue de littérature montre l’efficacité de l’utilisation de l’hypnose lors de soins dentaires mais la faible qualité des études cliniques répertoriées et la multiplicité des critères d’évaluation utilisés limitent le niveau de preuve obtenu. Il apparaît donc nécessaire de conduire d’autres études cliniques plus larges et complètes pour pouvoir mieux apprécier les effets de l’hypnose lors des soins dentaires. »

En savoir plus

 


Partager la publication

Imprimer
Dernière modification : 17 mars 2013
005dbb1b5df946463fa726d7bdba397aVVVVVVVVVVVVVVVVDo NOT follow this link or you will be banned from the site!