Académie nationale de médecine et thérapies complémentaires

De nombreux articles ont relayé le rapport de l’académie nationale de médecine à propos des « thérapies complémentaires » (appellation qu’elle préconise).
Compte tenu du développement de ces thérapies dans le secteur hospitalier et de leur prise en compte dans les plans de formation de l’AP-HP, l’académie nationale de médecine souhaitait examiner de façon plus approfondie quatre de ces méthodes afin de déterminer leurs effets et leur intérêt dans le soin hospitalier.

Les quatre techniques retenues pour ce travail sont : l’acupuncture, la médecine manuelle (ostéopathie et chiropraxie), l’hypnose et le tai-chi.
En ce qui concerne l’hypnose, l’académie nationale de médecine constate que cet outil est couramment utilisé en psychothérapie ainsi que dans le secteur hospitalier et souligne les nombreuses études expérimentales dont elle a fait l’objet. Elle déplore cependant les difficultés méthodologiques faisant obstacle à sa bonne évaluation ainsi qu’aux méta-analyses, ne permettant pas toujours d’évaluer clairement son efficacité.
Les indications de l’hypnose qui leur semblent les plus intéressantes à l’heure actuelle sont la gestion de la douleur lors de gestes invasifs chez l’enfant et l’adolescent et les effets secondaires des chimiothérapies anticancéreuses.

A l’issue de ce rapport l’ANM émet des recommandations à destination des patients, des soignants, des hôpitaux et des autorités de santé.
D’après l’ANM, les thérapies complémentaires ne doivent ainsi intervenir qu’après qu’un diagnostic ait été clairement établi par un médecin et être proposées par les professionnels de santé eux-mêmes en complément des autres traitements.
Elle recommande également la création d’une base indépendante et actualisée d’information du public sur les thérapies complémentaires.

Lire le rapport de l’académie nationale de médecine (publié le 05 mars 2013)

 

Revue de presse au sujet de ce rapport :

Le parisien :
L’Académie de médecine réservée sur les thérapies alternatives

Allodocteurs :
Thérapies complémentaires : l’Académie de médecine exprime ses  »réserves »

France tv info :
Les thérapies alternatives dans le viseur de l’académie de médecine

Sciences et Avenir :
Acupuncture, hypnose, ostéopathie… l’Académie de Médecine donne son avis

Le figaro :
L’Académie de médecine recadre les médecines douces

Top santé :
Médecines douces : Le point sur leur efficacité et leurs risques

Eureka Santé :
Avis de l’Académie de médecine sur l’acupuncture, l’hypnose, l’ostéopathie et le tai chi

Première mise en ligne : 13 mars 2013

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Retour haut de page
COVID-19 : maintien des formations en visioconférence

Etant donné le contexte sanitaire actuel, nos formations sont actuellement proposées en visioconférence.

Vous pourrez, de chez vous, à partir d’un simple ordinateur, suivre la formation, interagir avec le formateur, les autres participants et même participer à des exercices en sous-groupes !

Les personnes ayant participé à une formation en visioconférence pourront par ailleurs, si elles le souhaitent, assister de nouveau et gratuitement à cette formation la prochaine fois qu’elle sera proposée en présentiel.