Vous êtes ici : IFH » Actualités de l'hypnose » Édito juillet 2019 – Bertrand Fayard

Édito juillet 2019 – Bertrand Fayard

Bertrand Fayard, médecin généraliste Diplômé de la Faculté de Médecine de Dijon (21). Exerce également à l’Unité d’Evaluation et de Traitement de la Douleur au Centre Georges-François Leclerc à Dijon (21).

La pratique de l’hypnose n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Passé l’euphorie de la découverte de ce fabuleux outil, un jour peut arriver où l’enthousiasme retombe, les doutes apparaissent.
Or, ce creux de la vague peut se révéler le signe d’une période de transition, conduisant à une évolution dans votre pratique, voire même à une nouvelle compréhension de l’hypnose. Il est donc bienvenu de considérer cette phase d’incertitude comme annonciatrice d’une nouvelle étape dans votre cheminement hypnotique.

Comment peut-on faciliter cette progression ?
Que ce soit de façon directe grâce aux séminaires de formation, aux réunions de supervision ou d’intervision, ou bien indirectement par l’intermédiaire de livres, articles ou vidéos, le partage d’expériences permet de glaner des idées nouvelles à intégrer à votre exercice. Échanger autour de l’hypnose étant hypnotique en soi, il est fort probable que la transe qui en résultera sera propice à la mobilisation des ressources qui permettront de raviver cette flamme.
Toutefois, le meilleur vecteur de changement reste certainement le patient lui-même, ce qui rend essentiel l’exercice de l’hypnose en « conditions réelles ». C’est la raison pour laquelle nous encourageons les stagiaires de l’Institut Français d’Hypnose à mettre en pratique au plus tôt les connaissances apprises lors des formations. En effet, même si une utilisation régulière de l’hypnose ne protège pas de ces périodes de remise en question, ces dernières sont le moment idéal pour oser de nouvelles choses : le temps est peut-être venu d’expérimenter cette nouvelle induction, ou cette suggestion directe qui contraste avec le côté permissif de votre pratique habituelle… C’est souvent lors de séances improbables, au cours desquelles on se sent initialement déstabilisé, que l’on peut faire « un bond de géant » dans la compréhension de l’hypnose. J’ai en effet tendance à penser que cette discipline et les phénomènes qui y sont associés restent en grande partie incompris. Ainsi, tel l’explorateur à la conquête du Nouveau Monde, l’hypnopraticien a devant lui une terre inconnue, dont seules quelques berges ont été visitées. Chaque séance auprès d’un patient fait ainsi partie de cette grande aventure, d’autant plus particulière qu’au fur et à mesure que l’on découvre l’hypnose, quelque part on la crée.

Que ce soit lors de ces périodes de doutes ou dans un simple désir de s’informer, l’Institut Français d’Hypnose vous accompagne, notamment avec sa newsletter qui vous donne accès à des ressources susceptibles d’apporter une nouvelle dynamique à votre pratique hypnotique.


Partager la publication

Imprimer
Dernière modification : 19 juillet 2019
a15eea165fc8bbc9d5b4d489382377b5,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,Do NOT follow this link or you will be banned from the site!