Le cerveau pré-programmé pour l’hypnose ?

Dans le numéro 28 d’hypnose et thérapies brèves, Antoine Bioy revient sur une étude qui s’intéresse aux différences d’hypnotisabilité entre les individus et tendrait à montrer que ces différences ne s’expliquent pas par des traits de personnalités mais bien par des connexions neuronales spécifiques. Après avoir présenté ce travail, il émet quelques réserves et questionnements à son sujet.

Extrait : « Par ailleurs, nous pouvons également souligner que l’étude passe sous silence une question de taille : la suggestibilité est-elle le fruit d’une certaine connectivité ou bien les expériences permises par la suggestibilité hypnotique ont-elles remanié les connectivités centrales ?   »  Lire l’article

 

 

 

Institut Français d'Hypnose

Retour haut de page
Les inscriptions sont ouvertes !

Réservez dès maintenant votre place pour le colloque « Hypnose thérapeutique : l’Art et les manières » et profitez d’un tarif avantageux.