La relation au centre de l’hypnose : de l’éthologie à la psychologie

J. Philip ZINDEL, psychiatre psychothérapeute

Jeudi 14 et vendredi 15 janvier 2021

Programme

L’hypnose est généralement vue comme état de conscience particulier obtenu par certaines pratiques techniques, appelées induction, et permettant un travail en transe. À elle seule, cette vision reste très incomplète et peut mener à des échecs si elle n’est pas élargie au moins par l’aspect relationnel. La sorte d’abandon qui s’établit en hypnose ne se fait ni dans un vide, ni seulement dans le monde intrapsychique du patient, mais avant tout au sein d’une relation thérapeutique. Savoir bien gérer cet abandon de l’autre exige une bonne compréhension de ce qui change, surtout s’il s’agit de patients « difficiles ».

La notion de « relation symbiotique abstinente » décrit l’essentiel de cette relation extraordinaire qui n’est pas sans rappeler la constellation maternelle de Daniel Stern. Elle implique une grande proximité humaine entre les deux protagonistes, ce qui permet au patient de se sentir protégé. En psychothérapie avec des patients gravement perturbés, ceci peut avoir un effet réparateur sur des problèmes de lien précoces. Dans cette relation de confort, le patient peut se permettre de découvrir de nouveaux potentiels en lui.

Ceci exige de la part du thérapeute une position strictement exploratrice. Par cette attitude la suggestion prend une autre dimension : non plus celle de direction prévue pour le patient mais celle de question posée à l’inconscient. L’attitude exploratrice est non seulement la plus respectueuse à l’égard du patient, mais elle a aussi pour but d’éveiller en lui la curiosité de se découvrir lui-même au lieu de rester dans une attitude rigide défaitiste.

Se sentir protégé est un besoin primaire de l’animal. Ainsi par exemple, un thérapeute qui ne prendra pas la position du « dominant protecteur » ne pourra pas induire de transe véritablement thérapeutique avec son patient. L’instinct de curiosité (les « seeking behaviours ») est non seulement un comportement lié à la croissance, mais il a aussi un effet calmant puissant. Explorer est donc une attitude éthologiquement juste en hypnose pour permettre d’activer les ressources animales. A partir d’extraits vidéo sur l’éthologie humaine et sur le travail thérapeutique avec des chevaux (Pignon, Hempfling), nous chercherons à comprendre et à appliquer les règles juste pour une hypnose éthologique.

Toutes ces dimensions de la relation hypnotiques seront illustrées par des démonstrations et des exercices pratiques.

Horaires

Jour 1 : 14h-18h / Jour 2 : 9h30-17h
A noter : Les séminaires choisis par les étudiants en cours de formation à l’IFH sont précédés d’une matinée de supervision le matin du jour 1 de 9h30 à 12h30

> Tarifs

>>Tous les séminaires

Cette formation vous intéresse ?

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Retour haut de page
COVID-19 : maintien des formations en visioconférence

Etant donné le contexte sanitaire actuel, nos formations sont actuellement proposées en visioconférence.

Vous pourrez, de chez vous, à partir d’un simple ordinateur, suivre la formation, interagir avec le formateur, les autres participants et même participer à des exercices en sous-groupes !

Les personnes ayant participé à une formation en visioconférence pourront par ailleurs, si elles le souhaitent, assister de nouveau et gratuitement à cette formation la prochaine fois qu’elle sera proposée en présentiel.