Annonce d’une maladie grave : les mots pour le dire

Depuis le premier Plan cancer, la « consultation d’annonce » a progressé dans les établissements hospitaliers. Mais elle n’est pas appliquée partout et certaines pratiques manquant de délicatesse persistent. Comment améliorer le dispositif d’annonce et l’étendre à d’autres maladies graves que le cancer ? C’est sur ce thème qu’a planché le conseil national de l’Ordre des médecins, lors de son séminaire annuel et d’un débat organisé en présence de personnalités reconnues, avec la participation d’un représentant d’associations d’usagers.

En savoir plus


Institut Français d'Hypnose

Retour haut de page