Recherche et publications récentes – Octobre 2011

American Journal of Clinical Hypnosis :

>> Hypnose et nausées persistantes de la femme enceinte

Référence : Treating Persistent Nausea of Pregnancy With Hypnosis: Four Cases, by Madrid, Antonio, Giovannoli, Richard, Wolfe, Maureen, American Journal of Clinical Hypnosis, Octobre 2011

Tout le sommaire de l’American Journal of Clinical Hypnosis – Octobre 2011


>> Octobre 2011 – Publications récentes :

International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis :

>> Hypnose et anesthésie dentaire chez les enfants :

une étude prospective comparative
Adeline Huet, Marie-Madeleine Lucas-Polomeni, Jean-Claude Robert, Jean-Louis Sixou et Eric Wodey

Abstract : « Les auteurs de cette étude prospective avait commencé par émettre l’hypothèse que l’hypnose pouvait réduire l’anxiété et la douleur associées à l’anesthésie dentaire. Trente enfants de 5 à 12 ans ont été placés au hasard dans 2 groupes, les participants du premier devant recevoir une suggestion d’hypnose au moment de l’anesthésie (H), mais non ceux de l’autre groupe (NH). Le niveau d’anxiété des enfants a été évalué à l’aide de l’échelle modifiée de l’anxiété préopératoire de Yale (mYPAS), et ce, à quatre reprises : aux moments de l’admission à l’étude, de la consultation initiale, de l’installation des enfants dans le fauteuil du dentiste et de l’administration de l’anesthésie. Après l’anesthésie, une échelle visuelle analogique et un score modifié de douleur objective (mOPS) ont été utilisés pour évaluer l’expérience de la douleur. Les scores médians mYPAS et mOPS étaient considérablement plus faibles dans le groupe H que dans le groupe NH. Beaucoup plus d’enfants du groupe H n’ont manifesté aucune douleur ou que très peu de douleur. Cette étude semble confirmer que l’hypnose peut efficacement réduire l’anxiété et la douleur chez les enfants recevant une anesthésie dentaire. »

Référence : Hypnosis and Dental Anesthesia in Children: A Prospective Controlled Study, The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, Volume 59, Number 4 – October 2011


>> Les effets de l’analgésie hypnotique sur le seuil de tolérance à la douleur dentaire
Enrico Facco, Edoardo Casiglia, Serena Masiero, Valery Tikhonoff, Margherita Giacomello et Gastone Zanette

Abstract : « La fréquence, l’intensité et la sélectivité de l’analgésie hypnotique (AH) ont été mises à l’essai par voie de stimulation de la pulpe dentaire. Trente-et-un sujets en bonne santé ont reçu des suggestions hypnotiques d’anesthésie de l’arc mandibulaire droit. Ils ont également reçu une suggestion posthypnotique d’analgésie continue. Le seuil de tolérance à la douleur de la première prémolaire a été mesuré bilatéralement avant, durant et après l’hypnose à l’aide d’un appareil de vérification de la pulpe dentaire. Durant l’hypnose, le seuil de tolérance à la douleur a augmenté de façon significative (p < 0,0001) des deux côtés. Après l’hypnose, le seuil de tolérance à la douleur du côté droit était plus élevé que l’état basal. »

Référence : Effects of Hypnotic Focused Analgesia on Dental Pain Threshold, The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, Volume 59, Number 4 – October 2011


>> Recours à l’hypnose préopératoire pour réduire la douleur postopératoire et les effets secondaires liés à l’anesthésie
Michael W. Lew, Kathy Kravits, Carlos Garberoglio et Anna Cathy Williams

Référence : Use of Preoperative Hypnosis to Reduce Postoperative Pain and Anesthesia-Related Side Effects, The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, Volume 59, Number 4 – October
2011

Tout le sommaire de l’International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Retour haut de page

Covid-19

Etant donné le contexte sanitaire actuel, nos formations sont désormais proposées en présentiel et simultanément en visioconférence.

Vous pouvez ainsi choisir de participer à nos formations dans nos locaux, ou y assister directement à partir de chez vous.

Pour les formations en nos locaux, les conditions d’accueil ont été adaptées, conformément aux préconisations des autorités: limitation de la taille du groupe afin de permettre une distanciation suffisante, gel hydroalcoolique, masques et visières à disposition des participants.

Pour ceux préférant la formule en visioconférence, vous pourrez, de chez vous, à partir d’un simple ordinateur, suivre la formation, interagir avec le formateur, les autres participants et même participer à des exercices en sous-groupes !

Pour d’avantage d’informations, contactez-nous.