La dissociation dans l »hystérie » et l’hypnose : l’apport des neurosciences

Résumé : Jean-Martin Charcot avait émis l’hypothèse que des processus cérébraux semblables étaient responsables des symptômes neurologiques de l’  » hystérie « , que l’on nomme à l’heure actuelle  » troubles de la conversion  » ou  » troubles dissociatifs « , et des effets de l’hypnose. Des études récentes dans le champ des neurosciences vont dans ce sens et montrent que le phénomène hypnotique implique des processus cérébraux similaires à ceux observés chez les patients ayant des troubles  » hystériques  » : augmentation de l’activité corticale préfrontale. Selon les auteurs, il s’agit d’une piste de recherche qui mériterait d’être approfondie par le biais d’une étude contrôlée.

Références : Dissociation in hysteria and hypnosis: evidence from cognitive neuroscience, Vaughan Bell, David A Oakley, Peter W Halligan, Quinton Deeley
Journal of neurology neurosurgery and psychiatry, doi:10.1136/jnnp.2009.199158

Institut Français d'Hypnose

Retour haut de page
15/01/21 - Couvre-feu : maintien de nos formations en présentiel et en visioconférence

L’IFH, en tant qu’organisme de formation professionnelle, est autorisé à continuer à exercer son activité. Il vous suffira de vous munir d’un justificatif que nous vous fournirons et d’une attestation de déplacement.

Si vous préférez assister à nos formations à distance, elles sont actuellement proposées en visioconférence dans la plupart des cas. Vous pourrez, de chez vous, à partir d’un simple ordinateur, suivre la formation, interagir avec le formateur, les autres participants et même participer à des exercices en sous-groupes !

Les personnes ayant participé à une formation en visioconférence pourront par ailleurs, si elles le souhaitent, assister de nouveau et gratuitement à cette formation la prochaine fois qu’elle sera proposée en présentiel.

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement.
L’équipe IFH