Utilisation de l'hypnose en sexologie

Séminaire thématique

Perfectionnement

Psychiatres, psychologues cliniciens et psychothérapeutes

Paris

2 jours – 10 ou 13 heures de formation

Présentation

La nature ayant assez bien fait les choses, l’acte sexuel dans un but procréatif, ne pose que rarement des problèmes. La plupart des hommes jeunes ont une érection de bonne qualité et une éjaculation fonctionnelle; le sexe féminin accepte sans trop de problème le sexe masculin.

S’il y a des difficultés ou impossibilités, elles vont relever de ce que nous appelons la médecine sexuelle du fait d’une organicité potentielle.

Nous mettrons de côté les mariages non consommés qui n’ont que très rarement une étiologie organique. Chez les mammifères et donc chez les humains, la procréation nécessite une pénétration, acte agressif par excellence. Des modifications biologiques sont nécessaires pour qu’elle puisse se réaliser: le rut du mâle et les chaleurs pour la femelle. Chez la majorité des mammifères, ces manifestations sont cycliques et non permanentes. Chez les humains, la copulation peut se faire à n’importe qu’elle moment du cycle. Chez la femme, le clitoris, par l’excitation et la lubrification que provoque sa stimulation facilite la pénétration, chez l’homme c’est la sécrétion de phénylethylamine lors de l’excitation et d’endorphine au moment de l’éjaculation qui va donner le désir de renouveler l’opération. La prise de conscience qui caractérise l’être humain va provoquer des modifications importantes sur le sens de la sexualité qui de procréatrice va pouvoir devenir ludique, relationnelle, affective, fruits d’apprentissages conscients et inconscients. Il n’y a pas grand chose de naturel à cela. Ainsi si le plaisir et les moyens d’y accéder s’apprennent, il existe beaucoup de raisons de ne jamais y parvenir.

Ainsi, la plupart des problèmes sexuels que nous rencontrons n’ont pas d’étiologie organique mais relève de la psychosomatique, c’est-à-dire de représentations ou constructions mentales inconscientes mais déterminantes.

Il s’agit donc dans un premier temps de définir la problématique sexuelle: son expression et ses manifestations. La description du problème, sa narration sont essentielles car nous pourrons déjà avoir quelques informations sur ses représentations. L’hypnose est sans aucun doute l’outil le plus puissant pour nous permettre d’y accéder, d’en comprendre les mécanismes et d’aider le patient à trouver ses propres solutions; en-effet, aucune recette n’est efficace pour tout le monde. L’hypnose va nous permettre d’avoir accès aux représentations inconscientes sexuelles ou autres. Nous avons tous des représentations inconscientes de notre corps, de son fonctionnement et de son utilisation. Modifier ses représentations sexuelles ou autres, c’est un peu comme modifier le programme d’un ordinateur. Il en sortira obligatoirement un résultat plus adapté au désir de chacun.

Nos agréments et enregistrements

Datadock
Institut Français d'Hypnose

Retour haut de page