Actualité

Hypnose thérapeutique

« "Comment va votre vélo ?" : quand la confusion soulage la perfusion », sciencesetavenir.fr

Dans une étude franco-belge, publiée dans la revue British Journal of Anaesthesia, l’anxiété et la perception de la douleur du patient, lors d’un acte courant, ont été analysées, en fonction du type de communication employé. 3 groupes ont été créés. Dans le premier, les soignants ont utilisé une communication de type hypnotique, dans le second, les soignants ont privilégié des mots connotés négativement et enfin dans le dernier, les termes étaient neutres. L’enquête portait sur des patients à qui l’on posait un cathéter intraveineux (IV) périphérique. Les résultats de cette étude démontrent que l’utilisation de mots liés à la douleur ou à des expériences désagréables peuvent entraîner une douleur et une anxiété plus importantes. A contrario, le groupe hypnose a ressenti moins de douleur et plus de confort. Il s’agit de la première ECR (Efficient Consumer Response) concluant un bénéfice significatif de l’utilisation de l’hypnose lors d’actes médicaux. Ces résultats pourraient faciliter la mise en œuvre de l’hypnose dans les soins cliniques quotidiens.

 

Consulter l’étude (en anglais)

Lire son résumé en français

Institut Français d'Hypnose

Retour haut de page
Les inscriptions sont ouvertes !

Réservez dès maintenant votre place pour le colloque « Hypnose thérapeutique : l’Art et les manières » et profitez d’un tarif avantageux.