Vous êtes ici : IFH » Articles et thèses sur l’hypnose » Mémoire : Les variables du test de Rorschach sont-elles des prédicteurs de l’hypnotisabilité ?

Mémoire : Les variables du test de Rorschach sont-elles des prédicteurs de l’hypnotisabilité ?

Mémoire master psychologie de Élise Benoist
Directeur de Mémoire : J.-M. Petot, Année 2008

« De nombreuses recherches ont été conduites afin d’étudier les relations éventuelles entre la personnalité d’un sujet et son degré d’hypnotisabilité mais les résultats se sont avérés
jusqu’ici décevants. Seul un lien modéré entre l’implication dans l’imaginaire (capacité d’absorption d’un sujet, tendance à la fantaisie) et l’hypnotisabilité a pu être dégagé à l’aide
d’inventaires de personnalité ou d’entretiens.
Partant du principe que les épreuves projectives, en l’occurrence le test de Rorschach, évaluent des réalités psychologiques beaucoup plus spécifiques que les questionnaires de personnalité, l’objectif de ce travail est de montrer que certains indices du test de Rorschach sont des prédicteurs de l’hypnotisabilité.

Nous avons fait passer le test de Rorschach, le NEO PI-R, l’échelle de susceptibilité hypnotique de Stanford (forme A) et le questionnaire subjectif d’hypnose de Didier Michaux à vingt-quatre patients psychiatriques non psychotiques.

Dans un premier temps, des analyses de régression multiple pas à pas mettent en évidence des corrélations significatives parfois inattendues entre les indices du Rorschach retenus et l’hypnotisabilité. Nous trouvons, par exemple, une relation positive entre les réponses de bonne qualité formelle et l’hypnotisabilité et, des liaisons négatives entre le type couleur de gauche ou les réponses Blends et la profondeur hypnotique. Dans un deuxième temps, nous avons effectué des analyses de régression multiple pas à pas avec la totalité des variables du Rorschach. D’autres corrélations se sont révélées alors significatives, notamment entre des indices qui ont à voir avec la socialisation et l’hypnotisabilité. Nous discutons ces résultats en fonction des significations psychologiques couramment attribuées aux variables du Rorschach. Nous les resituons également dans le cadre d’une réflexion sur la relation hypnotique. L’aspect préliminaire de cette recherche est bien sûr à prendre en compte et il serait intéressant de pouvoir la répliquer dans le futur. »
Consulter le mémoire*

(document destiné à un usage personnel, toute utilisation d’une partie de ce document doit faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès de l’auteur)

Partager la publication

Imprimer
Dernière modification : 21 janvier 2013
ebdadb9d4eee134da627b092724b6396:::::::::::Do NOT follow this link or you will be banned from the site!