Un cocon magique à portée de main – Hypnose en obstétrique

Hélène ROUSTANT, Sage Femme

Diplôme Universitaire Hypnose médicale et clinique, Université de la réunion – 2015

Extrait : « Ce travail nous montre, au travers de deux cas cliniques que l’hypnose, et plus particulièrement l’apprentissage de l’auto-hypnose, a permis aux futures mères de maintenir un climat serein et agréable malgré des événements identifiés comme précurseurs de stress post-traumatiques. En effet, on constate une douleur extrême, une phobie de l’hôpital, des antécédents de traumatisme obstétrical, un accouchement identique à celui redouté pendant la grossesse, une pré-éclampsie, un accouchement prématuré… Bien que tous ces facteurs prédisent des symptômes de stress post-obstétrical, les patientes ont un vécu agréable de leur accouchement et l’attribuent elle-même à l’hypnose. »

Lire le mémoire


*A noter : Ce document numérique est soumis à la propriété intellectuelle de l’auteur au même titre que sa version papier. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de l’utilisation de ce document. D’autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. Toute utilisation d’une partie de ce document doit faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès de l’auteur. L’IFH a pris soin de demander son accord à l’auteur avant de diffuser ce document.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!

Retour haut de page

Covid-19

Etant donné le contexte sanitaire actuel, nos formations sont désormais proposées en visioconférence : de chez vous, à partir d’un simple ordinateur, vous pouvez suivre la formation, interagir avec le formateur, les autres participants et même participer à des exercices en sous-groupes !

Les stagiaires participant à des modules de formation en mode « visioconférence » seront par ailleurs invités, s’ils le souhaitent, à y participer de nouveau gratuitement la prochaine fois qu’ils seront proposés en présentiel.

Pour d’avantage d’informations, contactez-nous.