Vous êtes ici : IFH » L’hypnose » Les différents courants » Hypnose et thérapies cognitives et comportementales (TCC)

Hypnose et thérapies cognitives et comportementales (TCC)

par Antoine Bioy, Institut Français d’Hypnose

L’hypnose ericksonienne prend très largement racine dans deux courants qui lui sont contemporains : la psychologie humaniste et psychopédagogie de Carl Rogers ainsi que le comportementalisme de John Watson. En particulier, si Erickson ne parle d’inconscient que comme une métaphore, il utilise plus volontiers ce terme comme un adjectifs : mouvements inconscients, éléments inconscients… Cette perception que ce qui est inconscient est très proche de la notion qu’en avaient les comportementalistes de l’époque : des données non conscientes, qui agissent sans que l’on n’ait besoin d’aller voir exactement ce qu’elles sont, ni comment elles fonctionnent réellement, pour que cela fonctionne (la notion de « boîte noire » de Watson).

Aussi, il est assez compréhensible de voir actuellement un rapproché assez net entre l’hypnose ericksonienne et les pratiques cognitivo-comportementales, dont le but est souvent la mise en place de protocoles très cadrés afin de prendre en charge tel ou tel trouble, par exemple une phobie dentaire. Ces pratiques axent beaucoup autour de la dynamique entre croyances, émotions et comportement. Ces ingrédients se retrouvant également impliquées dans les thérapies par hypnose, une alliance est possible.

La plus connue reste la rencontre entre l’hypnose et les TCC dans la prise en charge des traumatismes. L’hypnose permet ici de visualiser une scène difficile plutôt que le patient s’y confronte dans la réalité (technique d’exposition en TCC), avec de mêmes contenus émotionnels liés. Un travail au niveau des ressentis est proposé. L’approche TCC permet au praticien d’enrichir l’approche hypnotique par un travail spécifique autour des croyances dysfonctionnelles qui peuvent être liées à l’événement.

A noter qu’à bien des égards, les techniques de relaxation préconisées en TCC se rapprochent beaucoup de ce que l’on propose en hypnose (même si l’hypnose permet d’aller plus loin dans le travail autour du corps). De la même façon, les techniques de pleine conscience / Mindfulness possèdent des racines certaines avec l’hypnose, du fait encore une fois de la proximité que l’on peut faire entre différents « ressorts » conceptuels et théoriques de chacune de ces approches.

Imprimer
Dernière modification : 11 février 2013