Vous êtes ici : IFH » L’hypnose » Hypnose thérapeutique

Hypnose thérapeutique

L’hypnose contemporaine

L’intérêt thérapeutique de l’hypnose est largement reconnu aujourd’hui. Dépassant le cadre classique de la psychothérapie, elle est pratiquée également dans de nombreux domaines médicaux et paramédicaux. Cet élargissement de son champ d’application s’explique par un accès privilégié aux mécanismes de modulation de la douleur ainsi qu’à divers autres mécanismes psychosomatiques. Il s’explique également par les améliorations que la communication hypnotique amène dans la relation patient-thérapeute.

L’hypnose traditionnelle : intérêt et limites

La pratique traditionnelle de l’hypnose reposait en grande partie sur l’emploi des suggestions directes. Celles-ci étaient utilisées pour amener le patient à modifier ses sensations et ses modèles de comportement.
Mais si l’utilisation de la suggestion peut parfois s’avérer utile dans le cas du traitement de la douleur aïgue par exemple, il n’en va pas toujours ainsi. Dans de nombreux cas, la participation active du patient est nécessaire pour favoriser le processus thérapeutique.

La nouvelle pratique de l’hypnose : l’autonomie et le respect de la personne au coeur du processus thérapeutique

L’hypnothérapie contemporaine cherche ainsi à susciter le changement en encourageant avant tout la reprise de confiance et le retour à l’initiative du patient.
Le thérapeute, en inscrivant sa pratique dans un profond respect de la personne, cherchera à s’adapter à l’univers mental du patient. Il encouragera ainsi une position active et paritaire du patient dans la relation, ce qui lui permettra une meilleure régulation de ses émotions ainsi qu’un accroissement de ses capacités d’autonomie. De la pratique de l’hypnose ainsi comprise résulte pour le thérapeute un approfondissement de la communication et de la relation avec son patient.

Une technique accessible et souple, adaptée à de nombreux contextes de soins

La pratique thérapeutique de l’hypnose ne suppose aucun «don» particulier de la part du thérapeute ou du patient. L’état hypnotique est un mode de fonctionnement psychologique normal, une sorte de «veille paradoxale» aisément mobilisable chez pratiquement tous les patients.

L’hypnothérapie répond à de nombreuses indications ainsi qu’à de nombreux contextes de soins. L’induction de l’hypnose peut, par exemple, s’adapter à un contexte hospitalier en privilégiant des techniques davantage orientées vers la communication hypnotique.
Dans le cadre psychothérapeutique, l’hypnose est un outil qui peut être intégré à la plupart des orientations cliniques (psychanalyse, cognitive et comportementale TCC, ericksonienne…).
Ceci dit, l’hypnose demande de la part du thérapeute une attention particulière et un bon niveau d’entraînement lui permettant de s’adapter à la diversité des réactions des patients.

L’approche progressive et structurée de l’induction et des différents outils hypnotiques, telle que pratiquée dans nos formations, permet aux thérapeutes d’atteindre ces objectifs.

Imprimer
Dernière modification : 22 octobre 2013